Rien que l’amour de Mary Balogh

 

32978662

 

 

 

Le tome 7 de la saga “Le club des survivants”...

 

Publié par J’ai lu 

375 pages

7,40 euros

première publication: 2016

traducteur: Viviane Ascain

titre original: Only beloved

 

 

Résumé:

 

À l'aube de la quarantaine, Dora Debbins mène une vie tranquille à Inglebrook où elle enseigne la musique. Un beau matin le duc de Stanbrook frappe à sa porte. Ce veuf un brin intimidant, qui a fondé le Club des survivants, s'ennuie maintenant que ses protégés ont quitté Penderris Hall. Aussi lui propose-t-il d'unir leurs deux solitudes en l'épousant. Dora tombe des nues... et accepte sa proposition. Auprès de cet homme mûr qui lui offre son amitié, elle trouvera un bonheur simple et la stabilité. Elle ne sait pas encore que les secrets du passé ne s'enterrent pas si aisément et refont surface quand on s'y attend le moins... 

 

 

Commentaire:

 Voilà le dernier tome de cette saga, avec en héros, George le duc de Stanbrook. C’est un peu le père de substitution des membres du club. S’il n’a pas participé à la guerre, son fils y est mort et sa femme s’est suicidée de tristesse. Il a alors accueilli des blessés de guerre dans son chateau le temps de leurs guérisons. C’est comme cela qu’est né le club des survivants. Mais alors que Imogen se marie, le duc se rend compte qu’il est seul et qu’il aimerai bien se remarier. Une seule femme apparait alors dans ses pensées. Il s’agit de Dora, la soeur d’Agnès qui est l’épouse de Flavian. Il la demande sur le champ en mariage et celle-ci accepte. 

Si au départ il n’est pas question d’amour, celui-ci ne tarde pas à montrer son nez. De même que les blessures du passé de George. Car il est lui aussi blessé, à sa manière. Et il faudra tout l’amour de Dora pour le sortir des ténèbres. 

Avec ce tome 7, nous retournons où tout a commencé, à savoir Penderris Hall. C’est là que Hugo et Gwen ont fait connaissance. Et ce retour au source est l’occasion de retrouver des vieilles connaissances dont on se serai bien passé… 

Un tome plaisant à lire. La passion y est moins flamboyante que dans d’autres tomes, mais tout aussi sincère. Les personnages sont plus âgés et non plus les impulsions des jeunes héros. Mais j’ai aimé cette romance plus calme que les autres. Et on ne peut s’empêcher de se demander à quel moment l’épée de Damoclès qui se balance au-dessus des héros va tomber.

En bonus, à la fin, nous avons droit aux retrouvailles de tout nos héros et de leurs descendances. Et cela en fait du monde. C’est sympathique de voir qu’ils ont évolué et qu’ils sont en parti guéris. On peut les laisser partir en sachant qu’ils sont heureux…

En conclusion, il s’agissait de ma première saga de Mary Balogh et j’ai beaucoup aimé. Certains tomes m’ont beaucoup plût et il me tarde de me plonger dans une autre de ses sagas!

 

 

Lecture en février 2017

Du même auteur:

"Série Le club des survivants" Une demande en mariageThe suitorUn mariage surpriseL'échappée belleRien qu'un enchantementRien qu'une promesseRien qu'un baiser