Le monde de Mara volume 2

12 mai 2022

Le plaisir de la peur ❉❉❉ Franck Thilliez

 

couv12355085

 

 

Publié par les éditions Le Robert 

168 pages

14,90 euros

première publication: 2022 

 

 

 

Résumé:

 

« Écrire un livre, ce n'est pas assembler les centaines de milliers de pièces d'un Boeing 737 en suivant un protocole très précis. C'est imaginer les pièces à partir de rien, les construire de ses petites mains, les assembler sans plan et prier pour que l'avion vole. Possible qu'il décolle. Pas sûr qu'il atterrisse sans avoir perdu la moitié d'un réacteur. »

 

 

Commentaire:

Après Michel Bussi, place à un autre de mes auteurs chouchous et à ses secrets d’écriture: Franck Thilliez. J’ai pris beaucoup de plaisir à lire cet essai. Dans un premier temps, l’auteur nous parle de ses débuts, de ses premiers livres, du déclic. C’est très intéressant de voir qu’avant d’être un auteur célèbre, il y a eu un aspirant écrivain qui écrit comme il pouvait, où il pouvait… J’adore ce genre de détails, on se sent plus proche de l’auteur. Ensuite, Franck Thilliez va nous donner ses clés pour écrire un roman. Pas à pas, il nous guide pour chaque étape. C’est très intéressant, car à la fois on voit sa manière de procéder et on peut s’en servir si on veut se jeter dans l’écriture. C’est hyper didactique. Durant ma lecture, j’avais même envie de prendre une feuille et de commencer à mettre en pratique les conseils donnés.

J’ai lu l’essai écrit par Michel Bussi il n’y a pas longtemps et les deux manières d’écrire, d’appréhender le métier d’écrivain sont totalement différentes. Je le savais déjà mais cette collection met vraiment en valeur les différentes « techniques » et montrent qu’au final il n’y a pas « une » manière d’écrire mais « votre » manière d’écrire. J’ai bien envie de lire les autres essais de la collection déjà parus (Susie Morgenstern et Jean-Philippe Toussaint). Si Susie Morgenstern me ramène à mon enfance avec La Sixième, je n’ai rien lu de Jean-Philippe Toussaint. Mais je pense qu’on n’a pas forcément besoin d’avoir lu l’auteur pour apprécier l’exercice…

Pour qui aime Franck Thilliez ou qui rêve d’écrire un roman, je vous conseille cet essai!

 

 

Lecture en mai 2022

 

 

 

Du même auteur:

La forêt des ombresAnneau de MoebiusFracturesVertigePuzzleLe clandestinVol pour KidneyOuroborosHostilesLe manuscrit inachevéCharybde et ScyllaIl était deux foisREVƎЯ;

"Série Franck Sharko et Lucie Hennebelle" Train d'enfer pour ange rougeLa chambre des mortsDeuils de mielLa mémoire fantômeLe Syndrome [E][Gataca]Atom[ka][Angor]Avant Pandemia - Le grand voyagePandemiaSharko Henebelle, un couple de flicsSharko;

Thillez Franck et Scalese Laurent: L'encre et le sang;

Posté par Ireth_Mara à 15:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,


Le manuscrit de Birkenau (Auschwitz tome 2) ❉❉❉ J.R. Dos Santos

 

couv31098326

 

Publié par les éditions Hervé Chopin

445 pages

22 euros

première publication VO: 2020 

première publication VF: 2021

traducteur: Adelino Pereira

titre original: O Manuscrito de Birkenau

 

 

Résumé:

 

Le grand magicien Herbert Levin, sa femme et son fils ont été déportés à Auschwitz où ils tentent de survivre. Le soldat Francisco Latino a réussi à se faire engager dans l'armée SS pour tenter de retrouver sa fiancée russe enfermée, elle aussi, dans les camps de la mort.

Ils ne savent pas encore qu'ils vont devoir coopérer pour survivre. Et les choses se compliquent lorsque les prisonniers du Sonderkommando commencent à préparer un soulèvement majeur et que Levin se retrouve au cœur de la révolte.

 

 

Commentaire:

Deuxième tome de la duologie sur les camps de concentration. Herbert et sa famille tentent toujours de survivre, de même que Francisco et Tanusha. Francesco qui a du mal avec son travail et qui veut tout faire pour sauver sa fiancée est affecté à la section culturelle du camp. C’est l’équipe qui s’occupe des moments de détentes des SS. Il décide de monter un spectacle de magie et il recrute Herbert. Pour lui permettre de se préparer au mieux, il le fait intégrer un kommando plus tranquille (sic), le séparant malheureusement de sa famille. Herbert est alors intégré au Sonderkommando, le kommando des fours crématoires. Avec lui, nous allons plongé encore un peu plus dans l’horreur. J’ai beaucoup lu sur les camps de concentration mais je n’avais encore rien lu d’aussi détaillé sur le Sonderkommado. Je crois que le passage où Herbert effectue son « travail » pour la première fois restera gravé dans ma mémoire. Entre savoir d’une façon vague et mettre des mots concrets sur des actes cela fait une énorme différence. Surtout que l’auteur s’est inspiré de manuscrits écrits par des membres du Sonderkommando et qui ont été retrouvés après la Seconde Guerre Mondiale. L’auteur va aussi parler de la révolte des membres du kommando qui a réellement eu lieu et qui montre que ses membres ne sont pas tous restés passifs. J’ai découvert un autre aspect des camps et j’ai beaucoup aimé. 

Les évènements s’enchainent et on est pris par l’histoire. On s’attache aux personnages. Herbert et Francisco dominent le tout, mais une multitude de personnages secondaires gravite autour d’eux. De nombreux personnages historiques se mêlent aux personnages imaginaires. Il y a même une carte du camp pour bien se rendre compte de la géographie des lieux, c’est appréciable. 

De même, à la fin du roman, toute une série de photos des protagonistes de l’histoire qui permettent de mettre un visage sur les noms.

Un roman nécessaire qui permet d’avoir une première approche romancée de certains évènements noirs de notre histoire. J’ai aimé le style de l’auteur. Le personnage de Francesco est plus humain dans ce tome. Il prend conscience de l’horreur de son travail et de son ampleur. Herbert est le personnage qui nous permet d’avoir un regard de l’intérieur. Son manuscrit final est poignant à lire, tellement il met en lumière un passage du roman passé sous silence.

Un roman qui prend aux tripes et que j’ai beaucoup aimé… A lire pour ne pas oublier!

 

 

Lecture en mai 2022

 

 

 

Du même auteur:

"Série Auschwitz" Le magicien d'Auschwitz

Les inspirés ❉❉❉ Nicolas Jacquard

 

couv66187656

 

Publié par Robert Laffont 

364 pages

21 euros

première publication: 2021 

 

 

 

Résumé:

 

Ils sont trois mille, vivent depuis trois siècles en plein Paris, pratiquent l'endogamie comme une science, en attendant patiemment l'Apocalypse. On les appelle la Famille.

 

Ils étaient là. Sous nos yeux, pourtant invisibles. Dissimulés à notre regard.

 

Pour cette communauté jusqu'alors secrète, persuadée de détenir la Vérité, nous sommes "Le Monde", "La Gentilité", l'oeuvre du diable. Elle s'appelle "La Famille", compte trois mille membres installés dans deux arrondissements de l'Est parisien. Trois mille personnes, pour seulement huit patronymes. On n'entre pas dans la Famille, on y naît. On s'y marie entre cousins. En sortir est impossible.

Elle pourrait être une secte parmi d'autres. Elle est bien plus que cela. La Famille est l'ultime avatar d'un mouvement religieux clandestin né au coeur du siècle des Lumières. Elle est le fruit d'une saga surréaliste de trois cents ans, épousant dans l'ombre l'histoire de France. Qui est cette Élie qu'elle a pris pour messie ? Qui est la mystérieuse soeur Élisée, prêtresse secrète et maîtresse de sulfureuses cérémonies sensuelles ? Quels sont ses liens avec la franc-maçonnerie ? Pourquoi certains de ses dissidents vivent-ils en reclus dans un village de Haute-Loire ?

Au terme d'une vertigineuse enquête, plusieurs de ses membres se racontent pour la première fois. Les traditions de la Famille, ses tabous, ses croyances, ses joies, ses souffrances et son angoisse de l'Apocalypse sont dévoilés au grand jour. Son unique espoir : suivre la voie tracée par ses Inspirés, ceux des siens auxquels Dieu parle à travers d'étranges transes mystiques. Mais peut-être est-il déjà trop tard. Qui sait si pour la Famille, la fin des temps n'a pas déjà débuté...

 

 

Commentaire:

J’ai été interpellée par cet essai lors de sa sortie en fin d’année dernière. Cette histoire de « secte » qui vit en plein Paris, à la vue de tous tout en raison cachée était relativement intrigante. J’ai mis du temps à venir à bout du livre (plusieurs mois par phases) car il est très dense et assez complexe par moment. Il faut dire que le livre parle de la Famille qui regroupe en fait les membres d’une communauté qui regroupent 8 patronymes seulement. Il faut donc suivre pour ne pas mélanger les personnes citées dans l’ouvrage.

L’auteur nous raconte toute l’histoire de cette Famille qui prend ses racines dans le Siècles des Lumières. Il s’agit d’un mouvement religieux clandestin qui a évolué au fil des siècles pour aboutir à celui actuel. C’est très intéressant. L’aspect religion évolue au fil des ses membres et de ses leaders. Comme dans toute religion, on retrouve les leaders, les prophètes, les prêtresses, les adeptes qui suivent aveuglement les préceptes. L’aspect « secte » se retrouve dans la non-ouverture au monde et ses pratiques (endogamie, leader déclaré, pratique rigoureuse,…). Le monde représente le diable, seule la Famille sera sauvée lors de L’Apocalypse. L’auteur nous présente tous les différents courants qui ont émergé au fil des siècles. La partie sur la branche dissidente qui s’est installée en Haute Loire fait froid dans le dos. Elle va très loin dans le respect des préceptes et n’hésite pas à avoir recours à des méthodes brutales. Cette colonie dissidente existe toujours et ses membres sont à l’origine d’une entreprise de textile assez florissante. 

L’auteur nous présente les bons et les mauvais côtés de la Famille. J’ai apprécié cet aspect. Il n’y a pas trop de parti pris. On aurai pu avoir un texte à décharge totale (cela aurait été facile), mais Nicolas Jacquard nous présente les bon côtés (l’entraide entres les différents membres par exemple). Néanmoins, on ne peut pas se défaire du sentiment de lire un essai sur une secte. Mais j’apprécie l’effort.

Un essai intéressant pour ceux qui s’intéressent aux sectes et à leur histoire. J’ai aimé le fait de découvrir que des sectes peuvent exister à la vue de tous sans que cela pose des problèmes (bon, ça fait aussi froid dans le dos). J’ignore totalement l’existence de la Famille. J’imagine que les habitants des quartiers où se trouve la Famille sont plus au courant de sa présence que moi…

Une lecture intéressante qui m’aura pris un peu de temps, mais qui m’aura fait découvrir plusieurs choses…

 

 

 

 

Lecture en mai 2022

 

 

Posté par Ireth_Mara à 12:24 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

Desiccated Water (Les Chroniques de St Mary tome 7.7) ❀❀❀ Jodi Taylor

 

34811532

 

 

Publié par jodi Taylor 

1 page 

disponible gratuitement sur Goodreads

première publication VO: 2016 

 

 

Résumé:

 

Une courte nouvelle d’une page qui met en avant le professeur Rapson…

 

 

Commentaire:

Très très courte nouvelle qui met en scène Max et le professeur Rapson. C’est court mais cela illustre parfaitement l’état d’esprit des membres de l’Institut. La chute est drôle à souhait. Franchement, après 7 tomes je me demande encore comment l’Institut tient toujours debout quand on voit certains de ces membres…

Une histoire avec un goût de trop peu. Franchement je veux plus d’histoires du professeur Rapson… 

 

 

Lecture en mai 2022

 

 

 

De la même auteure:

"Série Les Chroniques de St Mary" Un monde après l'autreD'échos en échosThe very first damned thingWhen a child is bornUne seconde chanceRoman HolidayUne trace dans le tempsChristmas presentHier ou jamaisEn cas de problèmeShips and stings and weddings ringsPetits arrangements avec l'HistoireThe great St Mary's day outMy name is Markham;

My name is Markham (Les Chroniques de St Mary tome 7.6) ❀❀❀ Jodi Taylor

 

couv14982750

 

 

Publié par Headline 

55 pages 

9,99£ (disponible dans le recueil The long and short of it)

première publication VO: 2016 

 

 

Résumé:

 

Like a smaller and much scruffier Greta Garbo – finally – Markham speaks!

 

It’s Christmas and time for the first (and almost certainly last) St Mary’s Annual Children’s Christmas Party – attendance compulsory, by order of Dr Bairstow. Discovered practising his illegal reindeer dance and poo-dropping routine, our hero, along with fellow disaster-magnets Peterson and Maxwell, is despatched to Anglo-Saxon England to discover the truth about Alfred and the cakes.

 

In his own words, our hero reveals Major Guthrie’s six-point guide to a successful assignment and the Security Section’s true opinion of the History Department. And of historians in general. And of one historian in particular.

 

And, just to be clear, it is time travel, for God’s sake. Forget all that pretentious ‘investigating major historical events in contemporary time’ rubbish.

 

This is history without the capital ‘H’. Because this is the way the Security Section rolls!

 

 

Commentaire:

Markham prend enfin la parole!!  Nous sommes dans la traditionnelle nouvelle de Noël et alors que la fête à destination des enfants du village bat son plein, notre trio de choc décide d’aller voir dans quelles circonstances Alfred a laissé bruler les gateaux. Pour quelqu’un qui ne connait pas l’Histoire de l’Angleterre, cette histoire de gâteaux est assez bizarre au premier abord. 

Plantons le contexte: en 878 environ, Alfred, roi des Anglo-Saxons, trouve refuge chez une paysanne qui ne le reconnaît pas. En échange d’un toit, elle lui demande de surveiller la cuisson de gateaux. Mais plus préoccupé par le sort de son pays, Alfred laisse brûler les gateaux. La paysanne le réprimande. Lorsqu’elle se rend compte de sont identité, elle se confond en excuses, mais Alfred persiste à dire que s’est de da faute, forgeant ainsi sa légende. Voilà pour apporter un éclairage à l’évènement qui est à l’origine du voyage.

C’est donc Markham qui raconte le voyage et cela apporte un nouvel éclairage à l’histoire et aux relations entre les personnages. C’est intéressant de voir la façon dont Markham perçoit Max et les autres. Je n’aurai jamais penser qu’il les voyait de cette manière. 

C’est aussi l’occasion de voir concrètement le travail du département Sécurité et le travail immense qu’ils doivent fournir pour ramener une bande d’historiens en vie à chaque saut. Franchement, c’est sympa de voir l’envers  du décor. 

Markham est un personnage attachant. Il prend son travail très au sérieux, même si par moment sa maladresse bouscule un peu l’Histoire. Mais il sait aussi mettre de côté son sérieux pour nous faire mourir de rire. La fin de cette nouvelle en est l’exemple parfait. 

J’aime avoir le point de vue des personnages secondaires. J’espère que l’auteur en écrira d’autres…

 

 

 

Lecture en mai 2022

 

 

 

De la même auteure:

"Série Les Chroniques de St Mary" Un monde après l'autreD'échos en échosThe very first damned thingWhen a child is bornUne seconde chanceRoman HolidayUne trace dans le tempsChristmas presentHier ou jamaisEn cas de problèmeShips and stings and weddings ringsPetits arrangements avec l'HistoireThe great St Mary's day out;


01 mai 2022

Les mariés du secret (Les célibataires de Bow Street tome 1) ❉❉❉ Kate Bateman

 

couv67788583

 

 

Publié par J’ai lu

309 pages

7,80 euros

première publication VO: 20139 

première publication VF: 2020

traducteur: Elisabeth Luc

titre original: This earl of mine

 

 

Résumé:

 

Pour échapper à un mariage forcé, Georgiana croyait avoir trouvé la parade idéale : épouser un condamné à mort déniché à la prison de Newgate. Sitôt mariée, sitôt veuve… Enfin, elle sera libre !

Quelle n’est pas sa stupeur quand, lors d’un bal, elle se retrouve nez à nez avec son mari !

Le soi-disant bagnard était en réalité un agent gouvernemental en mission secrète. Désormais, ils sont légalement unis. Or, le fringant Benedict déborde de charme et n’est pas du genre à se laisser ignorer…

 

 

Commentaire:

Premier tome d’une trilogie qui met en scène des agents de Bow Street. Nos trois héros sont des aristocrates qui ne sont pas héritiers et qui reviennent de la guerre. Le premier tome s’attache à suivre Benedict qui se fait passer pour un prisonnier pour apprendre des informations sur une potentielle évasion de Napoléon de Sainte Hélène. Il va alors faire la connaissance de Georgiana Caversteed qui cherche à se marier pour échapper à son cousin. Son idée? Epouser un condamné à mort pour être libre et veuve. Seulement le plan ne se passe pas comme prévu…

 

Une romance dans le milieu de l’espionnage et du monde maritime. Notre héroïne est une femme riche et sûre d’elle qui dirige la compagnie héritée de son père de main de maître. Ca fait du bien, car outre les conventions de l’époque, elle n’a pas besoin d’un homme pour exister. Et elle est toujours partante pour une nouvelle aventure, quitte à se mettre en danger si besoin.

Romance agréable à lire, ce tome 1 nous plonge une nouvelle fois dans le monde de l’espionnage qui semble être un monde apprécié par l’auteure. Ca change des romances où seul les bals rythmes les pages. J’ai dévoré ce livre d’une traite. Il n’y a pas vraiment de temps morts. Les deux autres héros masculins semblent prometteurs.

Seule la soeur de Georgiana (et son soupirant) est relativement agaçante et aurait mérité un meilleur traitement. Je la trouve trop caricaturale.

En dehors de cela, ce premier tome tient toutes ses promesses et augure de bonnes choses pour la suite…

 

 

 

Lecture en avril 2022

 

 

 

De la même auteure:

"Série Secrets et mystères" Cette étrange intruseL'amour décodéAdorable chipie.

Posté par Ireth_Mara à 09:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

La fille des Templiers tome 2 ❉❉❉ Mireille Calmel

 

couv31758018

 

 

Publié par XO éditions 

374 pages

19,90 euros

première publication: 2018 

 

 

 

Résumé:

 

Juillet 1322. Royaume de France.

" Tous qui avez péché par orgueil, par cupidité, vous mourrez. Et Flore Dupin délivrera le baume sacré à qui, d'une autre lignée, l'aura mérité ! "

Ainsi s'est abattue la malédiction sur les derniers Capétiens, coupables d'avoir fait brûler en place publique le grand maître de l'ordre du Temple. 

Charles IV doit retrouver à tout prix cette Flore qui détiendrait le secret des Templiers : la clé, pour tout souverain, de la protection divine. Le début d'une traque implacable, des palais parisiens aux faubourgs de Londres.

Alors que l'étau se resserre autour de Flore, la rumeur enfle : et si la jeune femme avait pour mission de remettre le baume sacré au prince d'Angleterre ?

Un seul roi pour les deux royaumes.

L'ultime vengeance... 

 

 

Commentaire:

Il me tardait de lire la suite de cette duologie sur les Templiers. Et j’ai été déçue de ce second tome…

On reprend exactement où on s’était arrêté et les évènements vont s’enchaîner à un rythme effréné et sans temps mort. Difficile par moment de bien appréhender les évènements et les révélations car on est déjà passé à autre chose, à quelqu’un d’autre. Il faut dire que l’action de ce tome se passe sur 3 jours. J’ai eu l’impression que l’auteure voulait mettre beaucoup trop de choses dans ce tome. A tel point, que rien n’avait le temps d’être correctement développé.

Outre ce problème de rythme, j’ai trouvé que certains évènements étaient tirés par les cheveux. Nos héroïnes semblent se tirer des mauvais pas avec beaucoup de facilité contrairement aux hommes de cette histoire. Et que dire des liens qui apparaissent entre les différents protagonistes, comme si tout le monde devait être lié à tout le monde. Et puis de nouveaux personnages apparaissent, qui compliquent encore un peu les choses.

Bref, déçue par la tournure de ce tome 2. Je pense que l’histoire aurait supporté un tome 3 pour mieux développer tout les développements. Car j’ai eu du mal à comprendre la finalité de l’histoire, le but des personnages, le rôle final de Flore.

Je n’avais pas non plus aimé le tome 2 des Lionnes de Venise, il semblerait que j’ai du mal avec la façon dont Mireille Calmel conclue ses duologies. J’espère vraiment que ce n’est pas le cas car j’ai sa duologie Le lit d’Aliénor dans ma PAL… On croise les doigts!

  

 

Lecture en avril 2022

 

 

 

De la même auteure:

"Série Les lionnes de Venise" tome 1tome 2.

"Série La fille des Templiers" tome 1;

Posté par Ireth_Mara à 09:11 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , , ,

30 avril 2022

Il est minuit, Monsieur Meyer (Jules Meyer tome 4) ❉❉❉ Jacques Fortier

 

couv48547936

 

 

Publié par Le Verger Editeur 

216 pages

10 euros

première publication: 2016 

 

 

 

Résumé:

 

Le client qui embauche le jeune détective Jules Meyer, en ce printemps 1924, n’est pas n’importe qui : il s’appelle Albert Schweitzer. Le médecin, pasteur, musicien et philosophe, à 48 ans, vient de retourner à Lambaréné, au Gabon. Avec une petite équipe, il tente d’y relancer l’hôpital, fondé en 1913, qu’il avait dû abandonner pendant la Grande Guerre.

L’affaire qu’il confie à Jules est elle-même extraordinaire : un colon, qui travaillait pour les négociants de bois au bord du fleuve Ogooué, est mort de façon mystérieuse. Dans sa maison fermée à clef, il a été carbonisé, sans que l’incendie se propage. Le village crie à la sorcellerie. La gendarmerie locale piétine.

Jules, qui découvre l’Afrique-Équatoriale Française, va enquêter autour de Lambaréné. Il ne pourra pas empêcher deux autres morts par le feu. Avec Noël, le jeune étudiant anglais, Mukanga, le gendarme gabonais, Luvuma, l’attachante infirmière, et l’aide du Dr Schweitzer, le disciple de Sherlock Holmes va affronter une de ses enquêtes les plus troublantes.

Sa rationalité sera mise à rude épreuve dans l’énigmatique et fascinante Afrique noire, à l’orée de la forêt vierge.

 

 

Commentaire:

 Quatrième tome des aventures de Jules Meyer. Cette fois-ci direction le Gabon et le dispensaire d’Albert Schweitzer (Prix Nobel de la Paix en 1952). Dans une Afrique où les croyances sont encore bien ancrées malgré la présence des missionnaires, le jeune détective va devoir s’accrocher à sa raison pour démêler le vrai du faux. Plus que l’enquête, c’est la vie et le travail d’Albert Schweitzer qui m’ont le plus intéressé. Bien qu’alsacien, je ne savais pas grand chose de lui. J’ignorais totalement par exemple qu’il avait été missionnaire au Gabon. Ce roman m’a donné envie de lire des choses sur sa vie et son oeuvre.

Jules est fidèle à lui-même, voir même agaçant par moment quand une jolie fille passe à sa portée. C’est ce que je reproche à l’auteur: son personnage est heureux avec son épouse, mais il n’hésitera pas une seule seconde à la tromper si l’occasion se présente. Je l’avais déjà relevé dans ma chronique du tome 2 (dans le tome 3, les situations s’y prêtaient mal) et je crois bien que ce trait de caractère va devenir récurrent.

A part cela, l’enquête est relativement rythmée. On est vraiment plongée dans l’Afrique des années 20 (enfin ce que j’imagine être l’Afrique de ces années) et deux pensées s’affrontent (magie et raison). On cherche avec Jules le fin mot de l’histoire pour comprendre comment le meurtrier a fait. Et puis finalement on se rend compte que les solutions les plus simples sont souvent les vraies…

Un roman qui propose un dépassement bienvenue et qui apporte un bouleversement futur dans la vie de Jules. Je suis curieuse de voir comment cela va tourner dans le prochain tome où nous serons de retour à Strasbourg…

  

 

Lecture en avril 2022

 

 

 

Du même auteur:

"Série Jules Meyer" Quinze jours en rougeDessine-moi un loupChapitre fatal à la cathédrale;

Posté par Ireth_Mara à 11:57 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

Black Butler tome 31 ❉❉❉ Yana Toboso

couv58449010

 

 

Publié par Kana

168 pages 

6,85 euros

première publication VO: 2018

première publication VF: 2022

traducteur: Pascale Simon

titre original: Kuroshitsuji, book 31

 

 

 

 

Résumé:

 

Bard se rend avec Lau dans l’ouest de l’Angleterre, dans un sanatorium pour militaires à la retraite. il y fait la rencontre d’une infirmière, surnommée « les mains guérisseuses miraculeuses », qui consacre sa vie à ses patients.

La lampe de la dame en blanc tourne autour des patients qui n’ont plus rien, est qui sont perdus dans leur lit d’hôpital…

 

 

Commentaire:

La première partie de ce tome 31 met en avant May et Ran Mao, c’est d’ailleurs la suite des événements du tome 30. Nous faisons ensuite un bon dans le passé pour découvrir les décisions qui ont mener les jeunes femmes dans le manoir du baron de Heathfield. La seconde partie est consacrée à Bard et Lau (duo improbable) qui partent pour un sanatorium, l’un étant un ancien soldat malade et l’autre son médecin. C’est l’occasion de faire un focus sur les soins médicaux et l’importance des infirmières (petit passage sur Florence Nightingale). Mais c’est aussi l’occasion de découvrir le passé de Bard et de voir comment il en est arrivé à travailler pour Ciel.

Un tome assez dense et intense. Le problème c’est qu’un an sépare cette lecture de la précédente et certains de mes souvenirs étaient un peu flous. Je me dis que pour le tome 32 (pas encore paru au Japon),il serait bien que je relise au moins les tomes précédents de l’arc en cours pour m’y retrouver. 

On n’avance pas trop sur l’histoire de Ciel et de son frère. Pour le moment, on se consacre plutôt à découvrir le passé des personnages. J’avoue ne pas savoir comment l’auteur compte résoudre cet arc. Rendez-vous dans un an!

 

 

 

Lecture en avril 2022

 

 

 

De la même auteure:

"Série Black Butler" tomes 1 à 7tome 8tome 9tome 10tome 11tome 12tome 13tome 14tome 15tome 16tome 17tome 18tome 19tome 20tome 21tome 22tome 23tome 24tome 25tome 26tome 27;

Posté par Ireth_Mara à 11:31 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

La vie en relief ❉❉❉ Philippe Delerm

 

149753_couverture_Hres_0

 

Publié par les éditions Points 

232 pages

7 euros

première publication: 2021 

 

 

 

Résumé:

 

« Je n’ai pas l’impression d’avoir été enfant, adolescent, homme d’âge mur, puis vieux. Je suis à la fois enfant, adolescent, homme d’âge mûr, et vieux. C’est sans doute un peu idiot. Mais ça change tout. »

 

Être riche, à chaque époque de notre existence, de tous les moments qu’on a vécus, qu’on vit, qu’on vivra encore : c’est cela, la vie en relief. Voir ses souvenirs et ses sensations non pas additionnés les uns aux autres, mais comme démultipliés, à l’infini. Vivre comme si c’était la première fois. Trouver de la beauté dans l’ordinaire des choses. Aimer vieillir, écouter le bruit du temps qui passe. Ce livre est un aboutissement : celui d’une carrière, celui d’une vie d’homme. Certainement un des plus grands livres de Philippe Delerm. 

 

Commentaire:

Ce n’est pas un secret que j’aime l’écriture de Philippe Delerm et son style bien à lui. J’étais passée à côté de la parution de ce recueil aux éditions Seuil et j’ai été happée par la couverture de cette réédition.

Dans ce recueil, Philippe Delerm nous présente des instantanés de vie, de sa vie, de nos vies. Je me suis retrouvée dans certains textes, on a tous vécu des situations similaires à un moment de notre vie…

Textes plus ou moins courts, je trouve que l’auteur s’est livré comme jamais dans ces textes. Il nous parle de sa vie, de son histoire d’amour avec sa femme, de son fils… Les textes s’étalent sur toute sa vie, de son enfance au confinement. Certains m’ont touché plus que d’autres, comme à chaque fois d’ailleurs dans les recueils. C’est un livre à déguster, à méditer. Chacun y prends ce qu’il veut.

Encore une fois, j’ai aimé cette lecture. Je suis sensible aux mots de Philippe Delerm, à la petite musique qu’il joue, à la poésie des mots qu’il écrit… Chaque lecture est une bulle hors du temps, un rappel du passé plus ou moins lointain, une madeleine de Proust, un moment à savourer…

 

 

Lecture en avril 2022

 

Du même auteur:

La bulle de TiepoloAutumnJe vais passer pour un vieux conLes eaux troubles du mojitoEt vous avez eu beau temps?