Le monde de Mara volume 2

18 juin 2019

L'amant ❉❉❉ Marguerite Duras

 

couv4259906

 

Publié par France Loisirs 

111 pages

12,50 euros (Editions de Minuit)

première publication: 1984

 

 

 

Résumé:

 

L'Amant est le roman autobiographique par excellence : mélange de fantasmes et de récit d'enfance, c'est aussi une synthèse des différents amours topiques. Une jeune femme, qui prend la bac pour aller au lycée tous les matins, rencontre un Indochinois promis à un brillant avenir. Mais elle fait partie des colons, lui des colonisés. Mais elle est jeune, lui aussi mais un peu moins. 

 

 

Commentaire:

 Voici un classique que je n’avais jamais lu. Alors quand je suis tombée dessus dans l’arbre à lire de ma ville, je n’ai pas hésité. En plus, il a mon âge...

Alors, qu’a donné cette lecture? Et bien je n’ai absolument pas adhéré au style de l’auteurs. J’ai trouvé ça lourd et ampoulé. Aucune émotion ne s’est dégagée de ma lecture.

J’ai vu des avis très positifs sur ce roman mais pour moi, rien n’y fait, je suis restée hermétique au style de Marguerite Duras… Dommage, mais au moins je pourrai dire que je l’ai lu. Je redonnerai peut-être sa chance à l’auteure à l’occasion. Quand au livre, il sera relâché prochainement dans la nature pour faire, sûrement, le bonheur d’un autre lecteur…

 

 

Lecture en juin 2019

 


15 juin 2019

Manon des sources (L'eau des collines tome 2) ❉❉❉ Marcel Pagnol

 

couv44711025

 

Publié par les éditions de Fallois 

312 pages

6,50 euros

première publication: 1963 

 

Résumé:

Après la mort du Bossu, et la vente des Romarins, Manon et sa mère s'installent dans la grotte de Baptistine. Quelques années plus tard, Manon trouve l'occasion de se venger..

 

 

 

 

Commentaire:

 Suite du diptyque L’eau des collines avec l’histoire de la fille du bossu, Manon. L’histoire se passe quelques années après le tome 1 et Manon est bergère dans les collines. La vie n’est pas facile et la jeune femme vit pauvrement avec sa mère et Baptistine. Dans le même temps, Ugolin et le Papet ont fait fortune avec les oeillets. L’argent coule à flot et rien ne semble se mettre en travers de leur chemin… Seulement la vengeance n’est pas bien loin. Ugolin découvre une Manon devenue femme et il perd peu à peu la raison. Et celle-ci découvre un moyen de se venger, à la fois d’Ugolin et du Papet, mais aussi des villageois qui ont toujours gardé le secret de la source (et qui sont donc responsables également de la mort de Jean).

Histoire de vengeance, histoire de familles, histoire de secret,… Manon des sources est un très bon second tome. Tout les ingrédients sont réunis pour nous faire passer un bon moment. On est plongé au milieu des Bastides et on découvre les mentalités paysannes de l’époque, où on ne se mêlait pas des affaires des autres. 

Le monde moderne fait néanmoins une percée avec l’instituteur et surtout avec l’ingénieur du Génie rural en charge de trouver une solution. Son discours technique face aux paysans qui n’y comprennent pas grand chose est un grand moment.

J’ai encore une fois passé un très bon moment. Lire Marcel Pagnol c’est me replonger dans mon enfance…

 

 

Lecture en juin 2019

Du même auteur:

"Série La trilogie marseillaise" MariusFanny; César.

"Série Souvenirs d'enfance" La gloire de mon pèreLe château de ma mèreLe temps des secretsLe temps des amours.

"Série L'eau des collines" Jean de Florette;

 

14 juin 2019

Darius (Les Lords solitaires tome 1) ❉❉❉ Grace Burrowes

 

couv376557

 

Publié par J’ai lu 

373 pages

7,40 euros

première publication: 2013

traducteur: Lionel Evrard 

titre original: Darius

 

 

Résumé:

 

Fils cadet d’un comte, Darius Lindsey n’a pas de fortune personnelle. Pour survivre, il n’a d’autre choix que de satisfaire les fantasmes coquins des dames de la haute société. Lorsque lord Longstreet, un politicien âgé en mal d’héritier, lui propose d’en concevoir un avec sa femme, Darius finit par accepter et rencontre Vivian. Une vraie lady prête à tous les sacrifices pour remplir ses devoirs d’épouse, mais totalement inexpérimentée dans le domaine de la volupté.

Ce qui ne devait être qu’une transaction va se transformer en une initiation sensuelle qui bouleversera leurs vies. 

 

 

Commentaire:

 Ce tome est dans ma PAL depuis plus d’un an et comme la série ne cesse de s’allonger, j’ai enfin pris le temps de découvrir la plume de Grace Burrowes que je ne connaissais pas.

Cette série va mettre en avant des héros solitaires, atypiques semble-t-il et Darius en est le parfait exemple.

Aristocrate sans le sous, Darius survit en faisant payer ses faveurs. Au début du roman, il a deux clientes régulières qui sont aussi horribles l’une que l’autre. J’ai trouvé cela dommage. L’image dépeinte par l’auteure est négative. Quand une femme paye pour du se*xe, elle n’a pas besoin d’être une horrible mégère avec des penchants particuliers. Une femme agréable qui cherche juste à passer du bon temps aura pu exister aussi. Mais je suppose que c’est pour les mettre en opposition avec la blanche colombe qu’est Vivian…

Darius est payé par un très très vieil aristocrate pour mettre enceinte sa jeune épouse et lui donner un héritier. L’histoire commençait mal. L’idée de se servir d’une jeune femme comme d’une jument me dérange beaucoup. Même si par la suite, on comprend un peu mieux les motivations de Lord Longstreet, le point de départ du roman est assez dérangeant. Mais bon, après tout, à l’époque, les jeunes femmes étaient « vendues » comme poulinières à leurs futurs époux, nulle place pour l’amour dans les mariages.

Au fil du roman, Darius va beaucoup réfléchir sur lui-même, sur sa place dans sa famille, sur ses choix. Le personnage évolue, il prend de la maturité et c’est agréable à voir.

Vivian est le stéréotype de l’oie blanche. Farouche et inexpérimentée au début du roman. Il lui est difficile de tromper son mari, même si celui-ci lui donne son autorisation. Je trouve que très (trop) vite elle oublie ses scrupules et prend du bon temps avec Darius. Et comme d’habitude, la jeune héroïne est accompagnée d’une famille détestable qui n’a qu’une envie: profiter d’elle. Vivian évolue néanmoins au cours de l’histoire, heureusement d’ailleurs. 

La fin du roman est très convenue. Comme dans toute romance, on sait comment cela finit et il n’y a pas de mystère sur la manière dont nos héros vont être réuni et heureux.

Un tome 1 relativement faible de mon point de vue. Le choix sans doute au point de départ choisi par l’auteure que je n’approuve guère. Mais on peut saluer le courage de celle-ci d’avoir baser son histoire sur une situation peu courante en romance.

Je suis néanmoins curieuse de lire la suite pour retrouver certains personnages secondaires qui m’intriguent beaucoup…

 

 

Lecture en juin 2019

Lu dans le cadre de ma PAL Printemps 2019

15750207ba93ee03de126a552a21df08-700

 

Posté par Ireth_Mara à 10:35 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

11 juin 2019

Ma sorcière adorée (Les Greycourt tome 1) ❉❉❉ Elizabeth Hoyt

 

couv2562445

 

Publié par J’ai lu 

341 pages

7,60 euros

première publication: 2018

traducteur: Anne Busnel

titre original: Not the duke’s darling

 

 

Résumé:

Depuis l'aube des temps, une communauté secrète œuvre à défendre la liberté des femmes.. Initiée dès son plus jeune âge, Freya de Moray est devenue leur informatrice. Pour sa nouvelle mission, elle se rend près de la frontière écossaise où, sous l'apparence d'une simple dame de compagnie, elle se mêlera aux invités d'une garden-party pour enquêter sur un parlementaire aux idées rétrogrades. Mais à Lovejoy House, Freya retrouve également Christopher Renshaw, à qui elle voue une haine viscérale depuis le drame qui a brisé leurs deux familles quinze ans plus tôt. Or, l'homme qu'il est devenu va troubler ses sens, au point de mettre en péril ses convictions et son combat militant..

 

 

 

 

Commentaire:

 Premier tome de la nouvelle série d’Elizabeth Hoyt à qui on doit Les fantômes de Maiden Lane (entre autres).

Je n’ai pas vraiment hésité avant de me plonger dans cette nouvelle saga mais je dois dire que je ressors un peu mitigée de ma lecture.

L’auteure nous présente Freya, une jeune aristocrate qui fait partie d’une communauté secrète de femme. Depuis la nuit des temps, cette communauté se bat pour la liberté des femmes et les hommes les ont assimilé à des sorcières. Mais aucune trace de sorcellerie dans cette histoire, Freya se bat avec des moyens tout à fait humain. La communauté est pourchassée par une société d’hommes, les Dunkelders, qui ne rêvent que d’une chose: les faire brûler vives… On sent un discours très féministe dan l’histoire de Freya et on sent que Elizabeth Hoyt à voulu surfer sur la vague des Metoo et Balance ton porc. Même si les héroïnes fortes sont présentes très souvent dans ses romans. Mais là, je trouve que ce roman fait vraiment écho à l’actualité et j’aime ce parti pris. J’espère que l’auteure continuera sur cette lancée car j’aimerai voir d’autres Femmes Sages en héroïnes. Mais au vue du titre de la série (Les Greycourt), j’ai peur que cela ne soit pas le cas. Messalina semble être l’héroïne du prochain tome (pas encore paru en VO). 

Malgré ce discours qui m’a plu, j’ai trouvé le roman un poil trop long. Ou du moins, pas assez de rythme. Par moment, cela n’avançait pas et je me suis ennuyée. Je sais bien que c’est un tome 1 et qu’il faut poser les bases de la nouvelle série, mais bon un peu plus d’action par moment n’aurait pas nuit à l’ensemble. J’ai néanmoins bon espoir que cela s’arrange par la suite.

Un bon premier tome qui met en avant des femmes fortes et indépendantes. Un héros peu conventionnel. Et présente deux communautés ennemies que j’espère revoir par la suite… Malgré les quelques défauts, je lirai le tome 2 sans aucune hésitation!

 

 

Lecture en juin 2019

Du même auteur:

"Série Les Fantômes de Maiden Lane" Troubles intentionsTroubles plaisirsDésirs enfouisL'homme de l'ombreLe lord des ténèbresLe duc de minuitA Maiden Lane Christmas SpecialCher monstreGarde du coeurLe lion et la colombeLe duc de MontgomeryOnce Upon a Moonlit NightL'amour de tous les dangersQuand tombent les masquesOnce upon a Maiden LaneOnce upon a Chrismas Eve

Posté par Ireth_Mara à 10:03 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,

07 juin 2019

Le sauvetage (Aventures dans un monde rebelle tome 6) ❉❉❉ Tom Huddleston

 

9782017097785-001-T

 

Publié par Hachette 

126 pages

5 euros

première publication: 2019

traducteur: Thierry Arson

titre original: The rescue

 

 

Résumé:

Au coeur de l’Espace Sauvage, Mila et Lino atterrissent sur Agaris, où sont retenus prisonniers leurs parents. Sur cette planète mystérieuse où les apparences sont trompeuses, réussiront-ils enfin à les libérer des griffes de l’Empire?

 

 

 

 

Commentaire:

 Suite et fin de cette série jeunesse avec un tome qui laisse un goût d’inachevé. L’auteur nous propose une race d’extra-terrestre dès plus particulière. Je suis dubitative devant le choix fait. Après, peut-être que ça passe pour les enfants. Mais je trouve les extra-terrestres risibles.

C’est la fin des aventures pour Mila et Lino. Ils vont enfin retrouver leurs parents et échapper aux griffes des Impériaux…

Un dernier tome plutôt décevant qui vient clore une saga jeunesse pour les plus jeunes. Les lecteurs plus confirmés pourront passer leur tour!

 

 

Lecture en juin 2019

Du même auteur:

"Série Aventures dans un monde rebelle" La tanièreL'obscurité

Posté par Ireth_Mara à 17:48 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , , ,


04 juin 2019

Le crime de la momie (Les enquêtes de l'inspecteur Higgins tome 1) ❉❉❉ Christian Jacq

 

couv64802450

 

Publié par XO Editions 

264 pages

6,90 euros

première publication: 2011

 

 

 

Résumé:

 

Il faut toujours se méfier des momies !

Belle, jeune et riche, Frances Mortimer, épouse d’un brillant égyptologue du British Museum, promis aux plus hautes fonctions, a tout pour être heureuse.

Mais ne mènerait-elle pas une double vie, ne cacherait-elle pas d’inavouables secrets ?

Elle aurait dû éviter de croiser le chemin d’une momie particulièrement dangereuse, une rencontre qui ne devait rien au hasard.

Confronté au crime parfait, Higgins possède néanmoins un avantage : il se méfie des momies. 

 

 

Commentaire:

 Je découvre enfin la série de l’inspecteur Higgins grâce à une opération découverte des tomes 1 et 2.

Direction l’Angleterre et Scotland Yard. Higgins est un ancien inspecteur aujourd’hui à la retraite. Quand un meurtre est commis au British Museum, on lui demande de reprendre du service. La femme d’un grand égyptologue a été assassinée et une momie a été retrouvée sur les lieux du crime.

Higgins a tout d’Hercule Poirot, d’ailleurs on est proche des romans d’Agatha Christie avec un nombre réduit de suspects et un meurtre dans un huis-clos.

Une enquête sympathique qui fait travailler les méninges. Un bon début pour cette série qui compte déjà plus de 30 tomes…

 

 

Lecture en juin 2019

Du même auteur:

"Série Et l'Egypte s'éveilla" La guerre des clansLe feu du scorpionL'oeil du faucon.

"Série La pierre de lumière" Néfer le SilencieuxLa femme sage;

"Série La vengeance des Dieux" Chasse à l'hommeLa divine adoratrice.

L'Egypte des grands pharaonsQue la vie est douce à l'ombre des palmesToutânkhamon, l'ultime secretJ'ai construit la grande pyramideSPHINXLe dernier rêve de CléopâtrePharaonCes femmes qui ont fait l'Egypte;

"Série Les enquêtes de Setna" La tombe mauditeLe livre interditLe voleur d'âmesLe duel des mages.

"Série Ramsès" Le fils de la lumièreLe temple des millions d'annéesLa bataille de KadeshLa Dame d'Abou SimbelSous l'acacia d'occident.

 

27 mai 2019

Les lionnes de Venise (tome 1) ❉❉❉ Mireille Calmel

 

couv27624975

 

 

 

 

Publié par XO Editions 

345 pages

19,90 euros

première publication: 2017

 

 

 

Résumé:

 

Lucia, jeune et espiègle Vénitienne, se retrouve au milieu des flammes qui dévastent la modeste imprimerie familiale. Sous ses yeux, son père est enlevé par trois hommes armés. Qui donc se cache derrière ce crime ? La veille, la magnifique Isabella Rosselli, la plus rouée des espionnes de la cité des Doges, est venue faire reproduire une étrange gravure. 

 

Lucia est décidée à percer cette énigme et à sauver son père. Dans une quête effrénée, elle s’immisce parmi les puissants, se mêle au bal des faux-semblants du carnaval, s’enfonce dans les arrière-cours des palais. Une Venise fascinante, oppressante, où le pouvoir se confond avec l’amour, où les étreintes succèdent aux duels et les baisers aux complots. 

 

Dans ces bas-fonds de la cité lacustre, amis et ennemis avancent masqués. Lucia joue de ses charmes, de son épée, de son poignard aussi qu’elle porte au mollet. Elle ruse, croise le fer avec Giorgio Cornaro, le fils du doge, homme corrompu et dangereux, prête à tout pour découvrir la vérité sur cette gravure dont tous, à Venise, sont convaincus qu’elle recèle le secret du pouvoir absolu. 

 

 

Commentaire:

 Je voulais retrouver Venise et mon choix s’est porté sur le diptyque de Mireille Calmel, dont je n’avais rien lu avant cela.

Ce premier tome m’a beaucoup plu. On est plongé dans la Venise du XVIIème siècle avec Lucia, jeune femme qui tient l’imprimerie familiale avec son père et qui est amoureuse de l’apprenti de celui-ci. Elle mène une existence tranquille jusqu’au jour où Isabella Rosselli, une courtisane et une espionne, passe le pas de la boutique et leur passe une commande de gravure. Tout bascule à ce moment précis et Lucia voit sa vie menacée, de même que celle de ces proches. Elle va devoir flirter avec les puissants de Venise pour sauver sa vie et trouver la vérité sur cette gravure mystérieuse.

Un roman historique bourré d’action, un vrai roman de cape et d’épée. Notre héroïne va devoir se battre, faire des choix et elle ne reculera pas devant le danger. Il en va de même pour l’autre héroïne du roman, l’autre lionne, Isabella. Même si elle est un peu en retrait par rapport à Lucia (l’auteure mettant celle-ci plus en avant je trouve), elle prouve qu’elle est capable de se débrouiller dans la vie avec les moyens dont elle dispose. Face aux hommes, elles sont capable de s’en sortir de nombreuses fois.

Mireille Calmel nous propose une histoire intéressante et rythmée, avec un mystère en toile de fond qui promet de belles choses pour la suite. « L’objet » est intriguant et je suis curieuse de voir comment il va intervenir par la suite…

Un premier tome très prometteur!

 

 

Lecture en mai 2019

 

Posté par Ireth_Mara à 09:27 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , , ,

25 mai 2019

Et tu n'es pas revenu ❉❉❉ Marceline Loridan-Ivens

 

couv18045327

 

Publié par les éditions Grasset 

107 pages 

12,90 euros

première publication: 2015

 

 

 

Résumé:

 

« J’ai vécu puisque tu voulais que je vive. Mais vécu comme je l’ai appris là-bas, en prenant les jours les uns après les autres. Il y en eut de beaux tout de même. T’écrire m’a fait du bien. En te parlant, je ne me console pas. Je détends juste ce qui m’enserre le cœur. Je voudrais fuir l’histoire du monde, du siècle, revenir à la mienne, celle de Shloïme et sa chère petite fille. » 

 

 

Commentaire:

Marceline Loridan-Ivens nous fais le récit de son passage dans les camps de concentration où elle fit la connaissance de son amie Simone

Elle choisit de s’adresser à son père, déporté avec elle, et qui n’est pas revenu. Il lui avait demandé de vivre et elle l’a fait pour mémoire pour son père adoré. Mais au fil des pages, on se rend compte que la vie est plutôt une survie. Son récit-lettre alterne entre la période à Auschwitz et la période après. Plus de soixante ans après les faits, cela nous semble irréaliste de voir comment ont été traité les survivants à leur retour. Surtout ne pas en  parler, faire comme si rien n’avez existé et reprendre une vie normale… Pour oublier les horreurs de la guerre et ne pas affronter les réalités, on a préféré faire comme si de rien était. Mais impossible pour les survivants de revenir à une vie normale. Quand on sait que pendant longtemps dormir dans un vrai lit ne leur semblait pas possible, ou que devenue Ministre Simone Veil « volait » des petites cuillères dans les restaurants d’un geste machinal hérité de son passé de déportée; on comprend mieux la dure réalité du retour à la vie dite normale…

Ce texte est poignant, tant on sent que l’auteur aurait préféré mourrir dans les camps et que son père ait la vie sauve. Et cette fin poignante avec cette douloureuse question que pose l’auteur…. Un texte à découvrir de toute urgence!

 

 

Lecture en mai 2019

 

24 mai 2019

Canaletto (Regards sur la peinture tome 20) ❉❉❉ Collectif

 

844861278

 

Publié par les éditions Fabbri 

32 pages

uniquement en occasion

première publication: 1988

 

 

 

Résumé:

 

Regards sur la peinture n°20: Canaletto

  

Commentaire:

Après mon voyage à Venise, j’ai eu envie d’en savoir plus sur Canaletto, le peintre vénitien qui a peint sa ville sous tous les angles. J’ai trouvé ce document à la médiathèque. Il s’agit du numéro 20 d’une collection qui était vendue en bureau de tabac dans les années 80.

On nous propose une courte biographie du peintre et de sa technique. Ensuite plusieurs de ses oeuvres ont décryptées. C’est intéressant et à la portée des novices en peinture comme moi. Cela permet d’avoir une vue d’ensemble sur un peintre en particulier, ainsi que sur un style de peinture. Et puis c’est une bonne manière de prolonger mon voyage…

Je lirai avec plaisir les autres numéros disponible à la médiathèque… 

 

 

Lecture en mai 2019

 

Posté par Ireth_Mara à 20:33 - - Commentaires [0] - Permalien [#]
Tags : , , ,

23 mai 2019

La traversée de la nuit ❉❉❉ Geneviève de Gaulle Anthonioz

 

couv2971020

 

Publié par les éditions du Seuil 

59 pages

5 euros

première publication: 1998

 

 

 

Résumé:

 

Geneviève de Gaulle Anthonioz, née en 1920, elle est la nièce du général de Gaulle. Résistante dès 1940, elle est arrêtée en 1943, internée à Fresnes puis au camp de concentration de Ravensbrück. Depuis 1956, elle est présidente de l'Association nationale des anciennes déportées et internées de la Résistance. En 1958, elle fait partie de la première association qui donnera naissance au Mouvement ATD Quart Monde. 

 

 

Commentaire:

 Dans Une vie, Simone Veil cite plusieurs ouvrages sur l’univers des camps de concentration qui l’ont marqué. J’ai noté les titres et j’ai pour projet d’essayer de les lire. Ma médiathèque ne les ayant pas semble-t-il, j’ai emprunté deux autres ouvrages de récit écrits par des femmes: celui-ci et celui de Marceline Loridan-Ivens qui connue Simone Veil dans les camps.

Le récit de Geneviève de Gaulle Anthonioz se concentre sur une courte partie de son passage dans les camps. Déportée en tant que résistante, elle est internée à Ravensbrück. Elle choisit de nous faire le récit des moments qu’elle passa à l’isolement dans le bunker. Privée du contact de ses camarades, elle survit dans un univers clos et quasiment sans lumière sans savoir pourquoi elle se retrouve là. Pour seule compagnie des cafards et la visite de la prisonnière qui lui apporte sa nourriture. Geneviève s’interroge sur sa destinée, sur ses rapports aux autres. Et nous livre un récit différent des autres sur le même sujet. Elle n’est plus une « morte vivante » parmi les « mortes vivantes », elle une « morte vivante » seule, ultime torture de la part de ses bourreaux. Et pourtant elle doit se traitement au fait qu’elle est la nièce du général de Gaulle et qu’elle peut servir de monnaie d’échange à un moment ou à un autre…

Lecture émouvante, mais également pleine de force… Cette jeune femme ne se laisse pas abattre. Elle tente de maintenir l’humanité autour d’elle. L’épisode du mouchoir le prouve. Ses ennemis veulent la détruire, mais elle ne se laissera pas faire aussi facilement….

Récit à lire!

 

 

Lecture en mai 2019