Coup de blush à Milan de Marion Olharan

 

couv75841959

 

 

 

 

Publié par Milady 

376 pages

6,90 euros

première publication: 2017

 

 

 

Résumé:

 

Le talent ne se maquille pas, l’amour non plus…

Lisa travaille pour une marque de luxe basée à Milan. Elle est l’exemple même de la jeune femme active dévouée à sa carrière… jusqu’au jour où tout bascule. Sa promotion est attribuée à son rival de toujours, Gabriele Dante Visconti, et, bouleversée, elle apprend que son père vient de mourir. Lors des funérailles à Paris, Lisa revoit son premier amour, Clément, qui la raccompagne en Italie. C’est alors une Lisa 2.0 qui se rend sur le champ de bataille. C’en est fini du tailleur et de la timidité ! Mais aveuglée par l’ambition, ne risque-t-elle pas de laisser passer l’homme qu’elle désire depuis toujours ? 

 

 

Commentaire:

 Voici une romance qui sent bon l’Italie.

A sa sortie en mars dernier, j’avais été attirée par sa couverture et par son résumé prometteur. Et quand j’ai découvert que l’auteur était française, je n’ai plus tardé à sortir le roman de ma PAL.

Lisa est une jeune française expatriée à Milan qui ne vit que pour son travail. Elle conçoit des produits beautés pour une marque de luxe. Alors qu’elle vient de se faire souffler une promotion, elle apprend que son père vient de mourir. Son retour à Paris est un déclic. A son retour à Milan, Lisa est métamorphosée…

 Petite romance classique qui fait du bien. Elle ne va pas révolutionner le genre, mais j’avais besoin d’une lecture-doudou et elle a parfaitement rempli son office. Dès le début, on sait où on va, comment tout va finir. Mais ce n’est pas grave. On se laisse porter par les mots. La seule surprise vient peut-être du personnage de Clément et de la révélation finale. Mais en y réfléchissant bien, ce n’est pas si surprenant. Après tout, on idéalise toujours son premier amour et quand Lisa le revoit 12 ans après elle ne se pose pas trop de questions à son sujet…

J’aurai aimé plus de présence italienne pour m’y croire à 100%. Par contre, on a bien conscience d’être dans une entreprise de cosmétique de luxe et l’envers du décor n’est très rose. On retrouve un peu l’ambiance Le diable s’habille en Prada.

La seule chose qui m’a un peu dérangé c’est lorsque Lisa passe son temps à nous expliquer sa tenue et son maquillage. Peut-être y-t-il des lectrices à qui cela plait, mais pas moi. Je trouve que ça coupe le récit. Alors, oui, la mode c’est le métier de Lisa. Mais à petites doses uniquement.

Globalement, j’ai bien aimé cette lecture. J’ai passé un moment de détente, sans prise de tête. C’est drôle, frais. Personnellement, je ne regrette pas ma lecture! J’ai aimé le personnage de Louis que j’ai trouvé attachant. C’est une romance parfaite pour l’été, elle sent bon le soleil de l’Italie. Et comme il s’agit d’un premier roman, je lirai avec plaisir le prochain!

 

Lecture en mai 2017