couv48547936

 

 

Publié par Le Verger Editeur 

216 pages

10 euros

première publication: 2016 

 

 

 

Résumé:

 

Le client qui embauche le jeune détective Jules Meyer, en ce printemps 1924, n’est pas n’importe qui : il s’appelle Albert Schweitzer. Le médecin, pasteur, musicien et philosophe, à 48 ans, vient de retourner à Lambaréné, au Gabon. Avec une petite équipe, il tente d’y relancer l’hôpital, fondé en 1913, qu’il avait dû abandonner pendant la Grande Guerre.

L’affaire qu’il confie à Jules est elle-même extraordinaire : un colon, qui travaillait pour les négociants de bois au bord du fleuve Ogooué, est mort de façon mystérieuse. Dans sa maison fermée à clef, il a été carbonisé, sans que l’incendie se propage. Le village crie à la sorcellerie. La gendarmerie locale piétine.

Jules, qui découvre l’Afrique-Équatoriale Française, va enquêter autour de Lambaréné. Il ne pourra pas empêcher deux autres morts par le feu. Avec Noël, le jeune étudiant anglais, Mukanga, le gendarme gabonais, Luvuma, l’attachante infirmière, et l’aide du Dr Schweitzer, le disciple de Sherlock Holmes va affronter une de ses enquêtes les plus troublantes.

Sa rationalité sera mise à rude épreuve dans l’énigmatique et fascinante Afrique noire, à l’orée de la forêt vierge.

 

 

Commentaire:

 Quatrième tome des aventures de Jules Meyer. Cette fois-ci direction le Gabon et le dispensaire d’Albert Schweitzer (Prix Nobel de la Paix en 1952). Dans une Afrique où les croyances sont encore bien ancrées malgré la présence des missionnaires, le jeune détective va devoir s’accrocher à sa raison pour démêler le vrai du faux. Plus que l’enquête, c’est la vie et le travail d’Albert Schweitzer qui m’ont le plus intéressé. Bien qu’alsacien, je ne savais pas grand chose de lui. J’ignorais totalement par exemple qu’il avait été missionnaire au Gabon. Ce roman m’a donné envie de lire des choses sur sa vie et son oeuvre.

Jules est fidèle à lui-même, voir même agaçant par moment quand une jolie fille passe à sa portée. C’est ce que je reproche à l’auteur: son personnage est heureux avec son épouse, mais il n’hésitera pas une seule seconde à la tromper si l’occasion se présente. Je l’avais déjà relevé dans ma chronique du tome 2 (dans le tome 3, les situations s’y prêtaient mal) et je crois bien que ce trait de caractère va devenir récurrent.

A part cela, l’enquête est relativement rythmée. On est vraiment plongée dans l’Afrique des années 20 (enfin ce que j’imagine être l’Afrique de ces années) et deux pensées s’affrontent (magie et raison). On cherche avec Jules le fin mot de l’histoire pour comprendre comment le meurtrier a fait. Et puis finalement on se rend compte que les solutions les plus simples sont souvent les vraies…

Un roman qui propose un dépassement bienvenue et qui apporte un bouleversement futur dans la vie de Jules. Je suis curieuse de voir comment cela va tourner dans le prochain tome où nous serons de retour à Strasbourg…

  

 

Lecture en avril 2022

 

 

 

Du même auteur:

"Série Jules Meyer" Quinze jours en rougeDessine-moi un loupChapitre fatal à la cathédrale;