couv4967952

 

 

Publié par Robert Laffont 

381 pages

14,90 euros

première publication VO: 2017 

première publication VF: 2018

traducteur: Dominique Haas

titre original: Date with death

 

 

Résumé:

 

Quand Samson O'Brien débarque sur sa moto rouge à Bruncliffe, dans le Yorkshire, pour y ouvrir son agence de détective privé, la plupart des habitants voient son arrivée d'un très mauvais oeil. De son côté, Delilah Metcalfe, génie de l'informatique au caractère bien trempé, tente de sauver de la faillite son site de rencontres amoureuses. Pour cela, elle décide de louer le rez-de-chaussée de ses locaux. Quelle n'est pas sa surprise quand son nouveau locataire se révèle être Samson – et qu'elle découvre que son entreprise porte les mêmes initiales que la sienne ! Les choses prennent un tour inattendu lorsque Samson met au jour une série de morts suspectes dont la piste le mène tout droit... à l'agence de rencontres de Delilah !

 

 

Commentaire:

Je continue ma découverte du genre « cosy mystery » avec cette nouvelle série de Julia Chapman. Je suis novice dans ce genre et mon expérience est limitée. Elle se limite d’ailleurs à M. C. Beaton et si vous avez des suggestions je suis preneuse.

Cette série de Julia Chapman met en scène Delilah Metcalfe qui gère une agence de rencontre et Samson O’Brien qui lui vient d’ouvrir son agence de détective. Et par un curieux hasard les deux agences ont les mêmes initiales et se trouvent dans le même bâtiment (Samson étant le locataire de Delilah). Nos deux héros se connaissent déjà, ils sont tous les deux originaires de Bruncliffe dans le Yorkshire. Si la jeune femme n’est jamais partie, Samson fait son retour et il n’est clairement pas le bienvenue.

Dans ce village, tout le monde se connait et les secrets ne le restent pas longtemps. Mais quand les clients de l’agence de Delilah commencent à mourir, Samson va devoir enquêter pour trouver le fin mot de l’histoire…

Une histoire sympathique avec des personnages attachants. Et une multitude de personnages secondaires hauts en couleur.

Le seul reproche que je pourrais faire c’est que par moment on ne sait pas de qui on parle. Dans un paragraphe, on s’intéresse à Delilah, puis dans le suivant à Samson. Et j’ai parfois eu du mal à comprendre tout de suite qu’on avait changé de point de vue. Mais je suppose que cela fait parti du style de l’auteure. A voir si c’est encore le cas dans la suite.

En tout cas, j’ai apprécié ce premier tome. On passe un bon moment. C’est une lecture parfaite avec un thé et un plaid…

  

 

Lecture en janvier 2022