couv47809644

 

Publié par Folio 

619 pages 

9,10 euros

première publication: 2014

traducteur: Elsa Damien

titre original: Storia della bambina perduta

 

 

Résumé:

Lina et Lenù sont maintenant adultes, avec, derrière elles, des vies remplies d'événements, de découvertes, de chutes, de "renaissances". A travers de nouvelles épreuves que la vie leur réserve, elles découvrent en elles-mêmes et en l'autre de nouveaux aspects de leurs personnalités et de leur amitié. Entre-temps, l'histoire d'Italie se déroule en arrière-plan et les deux amies devront s'y confronter aussi.

 

 

 

 

Commentaire:

 

!! Spoilers sur les tomes précédents!!

 Suite et fin des aventures de Lila et Lenu… Dans ce tome qui commence en 1976, là où l’on s’était arrêté dans le tome précédent, nous allons suivre la période de maturité de nos héroïnes, suivi de leurs vieillesses. 

Elena a décidé de suivre son coeur et elle partage désormais sa vie avec Nino. Cette vie est faite de haut et de bas, Nino étant ce qu’il est. Il lui faudra 300 pages pour enfin ouvrir les yeux sur le vrai caractère de son amant. Mais en même temps, je pense que sans l’évènement en question, jamais Elena n’aurait accepté la vérité. Elle va falloir devoir vivre sa vie avec ses filles et continuer à écrire. Au fil du temps et des évènements, sa relation avec Lila va elle aussi connaître des hauts et des bas. Ensemble, elles vont traverser d’innombrables drames. Les témoins de leur jeunesse vont disparaitre progressivement. Et comme depuis le début, ces disparitions vont souvent être brutales, à l’image du quartier, de Naples et de l’Italie.

 

Ce tome est encore une fois étroitement lié à l’histoire de l’Italie et à ses bouleversements. La petite et la grande Histoire se mêlent pour nous conter le destin de ces deux femmes et des gens qui les entourent. C’est le destin d’un peuple qui se déroule sous nos yeux. Le féminisme, la politique, le rapport au corps, la corruption, de nombreux sujets sont encore une fois évoqués. Les personnages vieillissent. Leurs corps portent les marques de l’âge et de la dureté de la vie. 

Si le personnage d’Elena est plus ou moins cerné à la fin du roman, il n’en est pas de même avec celui de Lila. Elle hante le récit depuis le début. Même absente physiquement, elle est souvent dans les pensées de Elena. Et au final, elle reste insaisissable pour le lecteur et même pour Elena. 4 tomes et plus de 2000 pages plus tard, on ne sait toujours pas ce qui traverse la tête de Lila. Mais ce qui est sûr, c’est que la fin, avec son rappel au début de la série, permet une foule d’interprétations.

Une très belle saga que je suis ravie d’avoir enfin lue! J’aime ces grandes fresques qui se déroulent sur de nombreuses années et qui mettent en scène des personnages qui sont des écorchés vifs… 

 

 

Lecture en juillet 2020

Lecture dans le cadre du challenge Pavévasion 2020: 6

logo-challenge-pavc3a9vasion-moymle

Page récapitulative chez Brize

 

De la même auteure:

"Série L'amie prodigieuse" L'amie prodigieuseLe nouveau nomCelle qui fuit et celle qui reste