couv10417754

 

Publié par Grasset 

99 pages

13 euros

première publication: 2019

 

 

 

Résumé:

 

"Moi-même je le raconte, je le vois, et je me dis c'est pas possible d'avoir survécu..."

Arrêtée par la Gestapo en mars 1944 à Avignon avec son père, son petit-frère de douze ans et son neveu, Ginette Kolinka est déportée à Auschwitz-Birkenau : elle sera seule à en revenir, après avoir été transférée à Bergen-Belsen, Raguhn et Theresienstadt. Dans ce convoi du printemps 1944 se trouvaient deux jeunes filles dont elle devint amie, plus tard : Simone Veil et Marceline Rosenberg, pas encore Loridan – Ivens.

Aujourd’hui, à son tour, Ginette Kolinka raconte ce qu’elle a vu et connu dans les camps d’extermination. Ce à quoi elle a survécu. Les coups, la faim, le froid. La haine. Les mots. Le corps et la nudité. Les toilettes de ciment et de terre battue. La cruauté. Parfois, la fraternité. La robe que lui offrit Simone et qui la sauva. Que tous, nous sachions, non pas tout de ce qui fut à Birkenau, mais assez pour ne jamais oublier ; pour ne pas cesser d’y croire, même si Ginette Kolinka, à presque 94 ans, raconte en fermant les yeux et se demande encore et encore comment elle a pu survivre à "ça"... 

 

 

Commentaire:

Je continue ma lecture des témoignages sur la déportation avec cette fois la voix de Ginette Kolinka. Pour ne pas oublier…

L’auteure nous livre le récit brut des évènements qu’elle a vécue. Cela nous prend aux tripes dès le départ. Le récit démarre quasiment avec l’arrivée au camp et son impitoyable sélection. Et puis Ginette Kolinka nous entraîne dans ses souvenirs. Pas d’une façon chronologique mais plutôt comme les souvenirs lui viennent. L’horreur, la mort, la maladie… mais aussi l’amitié, les rencontres, le retour…

Que dire de ce récit? Qu’il faut le lire pour ne pas oublier. Qu’il faudrait le faire lire dans les écoles pour que les jeunes générations prennent conscience de l’horreur. Il a fallut un grand courage à Ginette pour survivre aux camps et en revenir. Et du courage également pour raconter son histoire, encore et encore. 

Un témoignage poignant! 

 

 

Lecture en septembre 2019