couv65701961

 

Publié par Milady 

642 pages

8,20 euros

première publication: 2015

traducteur: Alain Sainte-Marie

titre original: The taming of the queen

 

 

Résumé:

À trente et un ans, Catherine Parr est une jeune veuve et vie l'idylle parfaite avec Thomas Seymour. Mais lorsque Henri VIII, le souverain d’Angleterre qui a conduit quatre de ses femmes au tombeau, l’invite à l’épouser, elle doit se résigner à un choix qui n'en est pas un. Brillante et indépendante d'esprit, elle est une cible toute désignée pour ses adversaires politiques qui l’accusent d’hérésie, crime puni par le bûcher et dont l’ordre d’exécution est signé… par le roi. Catherine devra déjouer les pièges de la Cour si elle veut un jour retrouver son amant.

 

 

 

 

Commentaire:

 Il s’agit de ma première lecture de Philippa Gregory et je ne sais pas si elle est représentative de son oeuvre… Dans ce tome de sa longue série consacrée aux Plantagenêts et aux Tudors, elle s’intéresse à la dernière épouse d’Henri VIII, Chaterine Parr. Celle-ci est veuve pour la seconde fois et elle espère bien épouser son amant, Thomas Seymour. C’est sans compter sur le roi qui décide d’en faire sa sixième épouse… Elle va devoir mettre de côté son amour et se tenir aux côtés d’un homme qui décide de la vie et de la mort des gens selon son humeur… Commence alors une vie d’équilibriste entre qui elle est et qui elle doit être.

C’est une réelle plongée dans la vie de la cour d’Henri VIII et de sa famille. Il n’est pas bon être une reine à cette époque  de grands bouleversements religieux et avec un roi imprévisible.

C’est d’ailleurs l’un des reproches que je ferai au roman: la trop grande place à la religion. L’auteure s’étend beaucoup trop à mon goût. Je sais bien qu’on ne peut pas aborder cette période sans parler de la réforme de la religion en Angleterre, mais par moment j’ai trouvé que l’auteure s’attardait trop. Des passages moins longs auraient été préférables.

Mais sinon, j’ai beaucoup aimé découvrir la vie de cette femme peu connue. Hormis qu’elle fut la sixième épouse d’un Barbe-Bleue, je ne savais rien d’elle. Elle prit une grande part à la reforme en Angleterre, elle publia des ouvrages, elle marcha constamment sur le fil mais elle fit ce qu’il fallait pour survivre à son époux.

Catherine Parr est un personnage intéressant et attachant par certains côtés. Sa vie n’a pas du être facile. Malgré son amour pour Seymour, elle est restée fidèle au roi (pour sauver sa propre vie surtout) et même à certains moments eu de l’affection pour lui. Mais surtout elle est la première épouse à réunir le roi et ses enfants.

Par contre le roi Henri VIII est un être horrible à qui il est difficile de trouver des excuses. Barbe Bleue avec ses épouses, il passe son temps à monter son entourage les uns contre les autres. C’est un être vicieux et Philippa Gregory ne le montre définitivement pas sous son meilleur jour. J’ignore à quel point la fiction suit la réalité (même si je sais que Henri VIII a tout d’un monstre), mais à chaque fois que l’on croit qu’il va faire une bonne action, il nous prouve qu’en fait il est aussi mauvais qu’avant.

Une bonne découverte de l’oeuvre de Philippa Gregory et je lirai d’autres romans avec plaisir (surtout que la série en compte 15, de quoi trouver mon bonheur)…

 

 

Lecture en septembre 2019

Lecture dans le cadre de mon challenge Pavé de l’été 2019: 6

pavc3a9-2019-gm-bl

 

La page récapitulative chez Brize