couv52770144

 

 

Publié par J’ai lu

373 pages

6,95 euros

première publication: 1996

traducteur: Blandine Roques

titre original: Annie’s song

 

 

Résumé:

Annie, l'idiote, la simple d'esprit, la sauvageonne... Elle erre sans fin dans les bois, car c'est finalement là qu'elle est le mieux. Sa riche famille se préoccupe si peu de son sort...

Un jour, cet être totalement démuni se heurte à la concupiscence d'un homme : le cruel Douglas, qui abuse de son innocence.

La scène a eu des témoins. Alors, lorsque Alex, le frère de Douglas. apprend qu'Annie est enceinte, il décide de réparer la faute de son cadet en épousant la sauvageonne. C'est une question d'honneur.

Très vite, le comportement étrange de son épouse l'intrigue. Elle vit dans un monde à part. Rien ne semble la toucher. Ce mystère le fascine. Il va alors tout tenter pour parvenir à communiquer avec cette femme-enfant dont la beauté le bouleverse. Il veut découvrir son secret, car Annie lui est infiniment précieuse.

 

 

 

 

Commentaire:

 J’ai choisi cette lecture après avoir lu un avis très positif. Je m’attendais à quelque chose de très émouvant, quasiment un coup de coeur. Malheureusement, je me suis retrouvée avec un simple romance très classique.

Annie est considérée comme l’idiote du village et est violée un jour par Douglas Montgomery. Lorsque ses parents découvrent qu’elle est enceinte, ils n’ont pas d’autres choix que de la marier avec le frère ainé de Douglas pour échapper au scandale. Alex se marie par devoir mais très vite il est intrigué par sa nouvelle épouse et essaye de perce son mystère.

Annie est le principal atout du roman. Elle l’illumine par sa présence. Elle permet de mettre un coup de projecteur sur la façon dont était traité le handicap à l’époque. Et franchement c’est une honte. Annie est cachée par sa famille de crainte du scandale, mais elle n’en est pas pour autant choyée. Ses parents sont détestables, même si on peut éventuellement comprendre leurs choix au début. Alex qui apparait comme le chevalier blanc ne l’est pas vraiment à mes yeux. Certes il épouse Annie pour réparer la faute de son frère, mais ça l’arrange surtout d’avoir un héritier. Et je trouve qu’il tombe trop vite amoureux d’Annie, même s’il a des scrupules. De plus, il a des comportements typiques de machos assez insupportables. Il prend les décisions pour Annie et la met devant le fait accompli.

J’avais découvert assez vite quel était le véritable handicape d’Annie. Du coup, l’histoire traine un peu en longueur. Dommage car il y avait du potentiel.

Une romance classique, agréable à lire mais pas du tout inoubliable…

 

 

Lecture en août 2019