Sur les rives de l’Art de Robin Hobb

 

couv20120828

 

 

 

Le tome 5 de la saga “Le Fou et l’Assassin”...

 

Publié par Pygmalion 

526 pages

21,90 euros

première publication: 2017

traducteur: Arnaud Mousnier-Lompré

titre original: Assassin’s fate - partie 1

 

 

Résumé:

 

La fille de Fitz, Abeille, a été enlevée par les Servants, adeptes d'une société secrète qui usent de prophéties pour étendre leur influence et augmenter leur richesse. 

Et Abeille joue un rôle crucial dans leurs manigances. Alors que la jeune fille est traînée par ses ravisseurs sadiques à travers la moitié du monde, Fitz et le Fou, la croyant morte, se lancent dans une mission de vengeance qui les conduit vers l'île lointaine où résident leurs ennemis. 

C'est de cet enfer dont le Fou s'est échappé, mutilé et aveugle, jurant de ne jamais revenir. Aujourd'hui, il n'est plus aussi impuissant qu'il y parait. De même, si Fitz n'est plus l'assassin inégalé de sa jeunesse, il reste un redoutable adversaire. Leur but est simple : s'assurer qu'aucun Servant ne survive. 

 

 

Commentaire:

 Avant-dernier tome de la série et il commence plutôt lentement. J’avoue avoir eu du mal à rentrer dedans car comme à chaque fois avec Robin Hobb le début des tomes sont plutôt calmes. 

Ce tome débute à Kelsingra avec les nouveaux Anciens. J’arrive un peu mieux à situer les personnages depuis ma lecture du tome 4. Il faut dire qu’on a croisé un nombre important de personnages depuis l’aventure débutée avec L’apprenti assassin. Et on n’a pas fini de croiser dans anciens personnages car après ceux des Cités des Anciens, c’est ceux des Aventuriers de la mer qui refont leur apparition. Encore une fois il faut réussir à replacer chaque personnage. Puis une fois que Ambre fait son marché avec un certain personnage, tout s’accélère. On va de révélation en révélation, de découverte en découverte. Et que dire de cette fin qui annonce de grandes choses.

En parallèle de l’histoire de Fitz, nous suivons Abeille. La pauvre effectue un voyage des plus horribles. Elle possède une extra-ordinaire force de caractère pour survivre à ses épreuves. Et plus on avance dans l’histoire, plus je hais Dwalia (chose que je ne pensais pas possible). Il me tarde de voir sa fin.

Un tome qui commence doucement pour finir sur une révélation qui peu tout changer. Fitz n’a jamais été aussi entouré pour mener à bien une mission. Hâte de lire le final imaginé par Robin Hobb!

 

 

Lecture en août 2018

Du même auteur:

"Série L'Assassin royal" L'apprenti assassinL'assassin du roiLe poison de la vengeanceLa voie magiqueLa reine solitaireLa nef du crépusculeLe prophète blancLa secte mauditeLes secrets de Castelcerfs,Serments et deuilsLe dragon des glacesL'homme noirAdieux et retrouvaillesLe Prince bâtard.

"Série Les aventuriers de la mer" Le vaisseau magiqueLe navire aux esclavesLa conquête de la libertéBrumes et tempêtesPrisons d'eau et de boisL'éveil des eaux dormantesLe seigneur des trois règnesOmbres et flammesLes marches du trône.

Retour au pays;

"Série Les Cités des Anciens" Dragons et serpentsLes eaux acidesLa fureur du fleuveLa décrueLes gardiens des souvenirsLes pillardsLe vol des dragonsLe puits d'argent.

"Série Le soldat chamane" La déchirureLe Cavalier rêveurLe fils rejetéLa magie de la peurLe choix du soldatLe RenégatDanse de terreurRacines.

"Série The Fitz and the Fool Trilogy" Le Fou et l'AssassinLa fille de l'assassinEn quête de vengeanceLe retour de l'Assassin;