Juste quelqu’un de bien de Angéla Morelli

 

couv696377

 

 

 

 

Publié par Harlequin 

331 pages

14,90 euros

première publication: 2017

 

 

 

Résumé:

 

À trente-quatre ans, Bérénice n’a plus aucune certitude. Tout ce qu’elle croyait savoir sur la vie a pris l’eau, elle multiplie les amants, mais ne tombe jamais amoureuse et, cerise sur le gâteau, voilà qu’elle n’arrive plus à écrire une ligne, alors que l’écriture est sa raison d’être. Heureusement, elle peut compter sur les trois femmes de sa vie : sa mère et sa grand-mère, avec qui elle partage une jolie maison cachée au cœur de Paris, et Juliette, son amie d’enfance.

Mais ça ne suffit plus.

Bérénice n’a donc plus le choix. Elle doit enfin affronter les questions qu’elle a toujours refusé de se poser et accepter de faire une place… aux hommes de sa vie. En commençant par son père, dont elle ne sait rien, et par Aurélien, un homme surgi du passé, qu’elle vient de croiser et qui ne l’a pas reconnue.

 

Dans ce roman lumineux et réjouissant traversé par une galerie de personnages attachants, Angéla Morelli brosse le portrait tendre d’une femme de son temps, qui, en cherchant à comprendre ce qui l’unit vraiment à ceux qu’elle aime, parviendra peut-être à devenir juste quelqu’un de bien. 

 

 

Commentaire:

 Je ne rate aucune parution d’Angéla Morelli et c’est avec impatience que j’ai débuté cette lecture…

Angéla Morelli nous présente Bérénice à différentes époques de sa vie et dès sa première apparition je me suis reconnue dans la jeune fille au même âge. Et j’ai adoré le personnage! J’ai trouvé son histoire très juste et j’ai été touchée par son évolution. Elle va grandir tout au long du roman pour finir par trouver sa place. On est happé par l’histoire et par les reflexions et interrogations de Bérénice. Je me retrouve en elle. Nous n’avons pas la même vie ou le même parcours, mais ses interrogations sont proches des miennes. Sa façon de se protéger des déceptions ressemble à la mienne. Cela faisait longtemps que je ne m’étais pas autant retrouvée dans un personnage.

Angéla Morelli célèbre la famille et l’amour. On se sent bien au sein des femmes Spyros et de leur entourage. On n’a qu’une envie: passer un moment avec elles et se faire tirer les cartes par Cassandre. On a envie de croiser la route d’Aurélien et de lire L’île au trésor avec Arthur. On a envie de soulager Juliette et de lui dire qu’elle est une très bonne mère. Tous les personnages sont attachants et vrais. Ils ressemblent à monsieur et madame tout le monde, mais pourtant ils ont un petit quelque chose qui fait qu’ils sont uniques.

Roman feel-good, Juste quelqu’un de bien n’est pas une romance classique. En fait, la romance passe clairement au second plan. C’est l’évolution de Bérénice et de « sa tribu » qui est au coeur du roman. On ressort de notre lecture avec un grand sourire et une envie de partager ce roman avec notre entourage. C’est un très bon cru! Je vous recommande cette lecture! 

 

 Merci à Harlequin et Babelio pour cette lecture!

 

Lecture en octobre 2017

Du même auteur:

Sous le guiL'homme idéal (en mieux)Avis de tempêteL'amour est dans le foinEt en plus, il cuisineLa vallée des AmazonesMêlée à deuxCa a commencé comme çaTu m'as trouvée;