A la place du coeur saison 1 de Arnaud Cathrine

 

 

couv21139034

 

 

 

 

Publié par Robert Laffont 

243 pages

16 euros

première publication: 2016

 

 

 

Résumé:

 

Six jours dans la vie de Caumes qui vit son premier amour.

Six jours de janvier 2015 où la France bascule dans l'effroi.

 

Ce soir, Caumes a 17 ans et attend le déluge. Il ne sait qu'une chose : à la fin de l'année, il quittera sa ville natale pour rejoindre son frère aîné à Paris. Paris, la ville rêvée. Ce soir, Caumes a 17 ans et attend aussi le miracle qui, à son grand étonnement, survient : Esther – sujet de tous ses fantasmes – se décide enfin à lui adresser plus de trois mots, à le regarder droit dans les yeux et à laisser deviner un « plus si affinités »...

Nous sommes le mardi 6 janvier 2015 et le monde de Caumes bascule : le premier amour s'annonce et la perspective obsédante de la « première fois ». Sauf que le lendemain, c'est la France qui bascule à son tour : deux terroristes forcent l'entrée du journal Charlie Hebdo et font onze victimes...

À la place du coeur, c'est ça : une semaine, jour après jour, et quasiment heure par heure, à vivre une passion sauvageonne et exaltante ; mais une semaine également rivée sur les écrans à tenter de mesurer l'horreur à l'oeuvre, à tenter de ne pas confondre l'information en flux continu avec un thriller télé de plus. Comment l'amour (qui, par définition, postule que « le monde peut bien s'écrouler ») cohabite-t-il avec la mort en marche ? Comment faire tenir ça dans un seul corps, dans une seule conscience ? Comment respirer à fond le parfum de la fille qu'on aime et comprendre, dans le même temps, que le monde qui nous attend est à terre ? 

 

 

Commentaire:

 Il y a des dates qui marquent dans une vie. Des dates où on sait précisément où on était, ce qu’on faisait ce jour-là… Il y a eu le 11 septembre. Et il y a eu le 7 janvier. Depuis, il y en a eu d’autres mais ce roman prend pour point de départ la veille de ce jour et nous propose de suivre un jeune lycéen durant les jours qui ont suivi et de voir comment sa vie, notre vie, a basculé…

On ne peut pas rester insensible à cette lecture, ne serait-ce qu’à cause des évènements dont elle traite. Le traumatisme est encore trop proche. Difficile dans cette situation de comprendre toutes les réactions de Caumes face à ce qui lui arrive. Peut-on continuer à aimer quand la haine frappe? Peut-on continuer à vivre quand la mort rôde? C’est le questionnement de ce roman. Si le personnages de Caumes m’a horripilé par moment et si les personnages m’ont semblé caricaturaux parfois, on ne peut s’empêcher de voir une représentation en miniature de la France et de ses idées.

Je ne suis pas passée loin du coup de coeur, mais je reste sur une petite réserve. Si le roman n’avait pas traité de l’après Charlie Hebdo, aurai-je été autant touché par ma lecture? Je ne pense pas…

 

 

Lecture en avril 2017