Ca a commencé comme ça d’Angéla Morelli

 

couv9992283

 

 

 

 

 

Publié par Harlequin 

353 pages

12,90 euros

première publication: 2016

 

 

 

Résumé:

 

Ça a commencé quand Flore a fait brûler sa confiture de groseilles . Ou alors, quand son père l’a appelée à l’aide, coincé entre les branches du vieux pommier. En fait, non, ça a vraiment commencé quand ses amis l’ont inscrite au concours de confitures. Oui, c’est à partir de ce moment-là que la vie de Flore a pris un tournant inattendu. Car la jeune mère célibataire presque trentenaire a dû faire face à un obstacle de choix : confectionner une confiture aux figues… sans figues. Et, malgré la mobilisation de tout le village pour la soutenir dans sa quête, impossible de trouver les fameux fruits au beau milieu de cette canicule qui frappe le Sud-Ouest de la France. Impossible ? Non, pas tout à fait. Car il y a bien quelqu’un qui en a, des figues : Corto, le beau jardinier mystérieux que tous les habitants du village considèrent avec méfiance. Et pour cause : il est tatoué et dégage une aura de mystère et de danger. Alors, oui, ça a commencé comme ça, avec un concours de confitures, une pénurie de figues et Corto.

 

 

Commentaire:

 

 

 J’attends toujours les parutions d’Angéla Morelli avec impatience. Sitôt cette nouvelle histoire arrivée chez moi, sitôt dévorée quasiment d’une traite!

C’est l’histoire de Flore et Corto, de Clélia et Fanny, de tout un petit village en fait… Flore a besoin d’argent et ses voisins décident de l’inscrire à un concours de confitures. Et comme elle décide de faire une confiture de figues, elle a besoin de trouver des fruits. Chose impossible durant la canicule qui frappe le sud-ouest. Impossible? Sauf si elle s’adresse à Corto, le nouveau venu au village très mystérieux… Voilà pour le point de départ de l’histoire (résumé de façon assez simpliste je dois dire). Ne vous laissez pas abuser par celui-ci. Si on pense entrer dans une histoire banale et déjà vue 100 fois, on se trompe. L’auteur aborde de nombreux sujets à travers ses personnages et elle réussit à nous toucher. J’ai ri, j’ai pleurer tout au long de ma lecture. On ne peut pas rester de marbre face à l’histoire de Flore et de la galerie de personnages qui l’entoure. Et on ne peut pas rester de marbre face à Corto… Plusieurs fois au cours de ma lecture, je me suis dis que je devrais aller voir plus souvent ma soeur qui vit dans le sud-ouest. Il semblerait qu’on y trouve des spécimens masculins très intéressants.

C’est un très bon cru. J’ai passé un très bon moment! On ressort de sa lecture avec un sourire aux lèvres! Je vous le conseille fortement si vous avez envie de passer un très bon moment de lecture! Vivement le prochain!

 

 

 

 

 

Lecture en octobre 2016

 

 

 

Du même auteur:

 Sous le guiL'homme idéal (en mieux)Avis de tempêteL'amour est dans le foinEt en plus, il cuisineLa vallée des AmazonesMêlée à deux;