Eloïse de Julia Quinn

 

 

couv9810959

 

 

Le tome 5 de la saga “La chronique des Bridgerton”...

 

Publié par J’ai lu 

278 pages

6,60 euros

première publication: 2003

traducteur: Arnaud du Rengal

titre original: To sir Phillip, with love

 

 

Résumé:

 

Après la disparition tragique de sa femme, sir Philip est totalement désemparé.

Comment va-t-il faire pour élever ses enfants qui ont souffert de la maladie de leur mère ? Comment leur apprendre la tendresse, lui qui ne sait pas exprimer ses émotions ? Pourquoi ne proposerait-il pas le mariage à Miss Bridgerton, avec qui il entretient une relation épistolaire ? Surprise, mais en même temps troublée, Eloïse, qui ne fait rien comme tout le monde, quitte Londres en secret pour rejoindre dans son manoir cet homme qu'elle n'a jamais vu. 

 

 

Commentaire:

 Dans cette saga, le tome 4 consacré à Colin et Penelope constitue l’apothéose de mon point de vue. Eloïse a donc la lourde tache de passer après et même si elle ne s’en sort pas si mal la comparaison avec le tome précédent lui fait beaucoup de tort. 

Eloïse c’est l’amie fidèle de Penelope, la petite soeur Bridgerton qui n’a pas sa langue dans sa poche et qui met de l’animation là où elle passe. Avec cette formidable joie de vivre, on en oublierai presque qu’elle a quasiment le même âge que son amie et que cela fait d’elle une vieille fille. Alors même si elle ne le dit pas, le mariage de son frère et de son amie la déprime un peu. Et comme elle ne fait jamais rien comme tout le monde, elle décide d’accepter la proposition de mariage de l’homme avec qui elle correspond par lettres depuis un an. Un homme qu’elle n’a jamais vu et donc elle ne sait que ce qui lui a dit. En 1824, c’est une chose impensable pour une jeune fille de bonne famille, mais elle part seule le rencontrer dans son domaine de la campagne, sans en avertir sa famille. 

Face à Eloïse, on trouve Phillip, jeune veuf père de deux anfants. Il a hérité du titre et de la fiancée de son frère à la mort de celui-ci. Autant dire que la tâche ne lui était pas prédestinée. De plus il n’a jamais compris sa femme. Veuf depuis un an, il a du mal à communiquer avec ses enfants et c’est la raison première qui l’incite à demander Eloïse en mariage (alors qu’il ne lui a jamais dit qu’il avait des enfants).

Nous avons donc d’un côté une vieille fille que la mariage de son amie rappelle sa triste condition et de l’autre un homme qui cherche une nounou améliorée pour ses enfants. On peut dire qu’on a fait mieux comme début d’histoire d’amour. Et c’est ce point de départ qui me gène. La romance entre les deux est trop rapide. J’ai du mal à y croire. Après c’est du Julia Quinn, donc c’est très bien écrit. Mais je n’adhère pas à 100% à l’histoire entre Eloïse et Phillip. Il manque quelque chose, un peu de magie. Et je ne parle même pas de l’absence des chroniques de Lady Whistledown.

Un tome 5 en demi-teinte pour moi. Et cette relecture n’y change rien. C’est bien, parce que c’est du Julia Quinn, mais on est loin du coup de coeur!

 

 

Lecture en juin 2016
Du même auteur:

"Série La chronique des Brigderton" Daphné et le ducAnthonyBenedictColin